Pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

J’évolue depuis près de 30 ans dans le domaine des télécommunications et des réseaux. J’ai commencé ma carrière en tant qu’ingénieur technico-commercial et je me suis rapidement orienté vers le métier de consultant que j’exerce toujours aujourd’hui avec passion.

En 2007, j’ai créé le cabinet conseil ETIC Consulting avec mon associé Jean-Christophe Bernard. Notre mission est d’accompagner la transformation digitale des acteurs publics et privés.

Pour cela je conseille les clients du cabinet dans tous leurs projets de téléphonie, de communications unifiées, de collaboration et de relation client (usager ou patient).

 

Quelle est votre définition des outils collaboratifs ?

J’ai pour habitude de définir les outils collaboratifs comme « un ensemble de moyens et d’outils qui permettent à un groupe de personnes de collaborer tout en s’affranchissant des contraintes de temps et de lieu. »

Ils peuvent être accessibles depuis un poste de travail fixe ou un appareil mobile (smartphone ou tablette) et regroupent différentes « briques » logicielles et technologiques.

Les fonctionnalités sont multiples, parmi les plus courantes on retrouve :

  • La conférence audio et vidéo ;
  • Le partage d’agenda ;
  • Le partage de documents ;
  • La synchronisation de documents ;
  • La messagerie instantanée ;
  • Le Réseau Social d’Entreprises (RSE) ;
  • Le stockage dans le Cloud ;
  • L’état de présence d’un collègue ;
  • Et bien d’autres encore.

Ces outils peuvent être centralisés sur une plateforme de travail collaboratif aussi appelée espace de travail virtuel.

 

Pendant la période de confinement liée au Covid-19 nous avons observé une explosion des outils collaboratifs : quelle est votre analyse de cette situation ?

Le basculement des salariés ou agents en télétravail a été massif et foudroyant, obligeant les entreprises à déployer ou renforcer dans l’urgence leurs outils de communication et de collaboration.

Dans ce contexte, l’objectif prioritaire était de maintenir à tout prix le lien entre les salariés, les clients et les partenaires externes pour préserver au maximum l’activité.

Les services informatiques ou DSI ont dû s’adapter et faire preuve d’une grande réactivité et agilité.

Le passage en « tout à distance » a ainsi souvent été opéré de manière empirique et sans réelle maitrise des outils et des mesures de sécurité.

 

Quelles est selon vous la principale faille liée à cette adoption rapide de nouveaux outils collaboratifs ?

Les réseaux d’entreprise ont été mis à rude épreuve obligeant les entreprises à « muscler » leurs réseaux pour éviter les problématiques de saturation.

Cependant, la principale faille a été sans conteste celle liée à la cybersécurité. En effet, la pratique du télétravail a ouvert de nombreuses vulnérabilités informatiques entrainant une multiplication sans précédent des cyber-attaques.

Face à cette menace invisible, les entreprises et leurs collaborateurs doivent adopter les bonnes pratiques pour anticiper les risques et réagir efficacement en cas de faille de sécurité.

 

Quelle sont les principaux défis auxquels les entreprises et organisations doivent faire face aujourd’hui ?

Le covid-19 a bouleversé l’organisation interne des entreprises ; il a accéléré leur marche forcée vers la transformation digitale.

Le défi majeur post-crise est de savoir quel(s) enseignement(s) en tirer pour préparer l’avenir :

  • Quelle organisation de travail retenir ?
  • Avec quels outils collaboratifs ?
  • Et quel niveau de sécurité ? …

La crise a balayé d’un revers de main les audits préalables nécessaires à toute mise en place d’une stratégie de communications unifiées et de déploiement d’outils collaboratifs.

La formation des utilisateurs et l’accompagnement au changement n’a également pas toujours été possible.

Ce sont en temps normal des étapes cruciales pour garantir sur le long terme la réussite du travail en mode collaboratif.

Ces études doivent être menées à posteriori pour en tirer des conclusions et adapter à la juste mesure la stratégie, les outils et méthodes de travail.

 

Qu’entendez-vous par « communication unifiée » ?

Les Communications Unifiées, aussi appelées ComU ou UC pour United Communications, consistent à fournir une interface commune à l’ensemble des moyens de communication afin d’échanger de façon instantanée quel que soit le contexte de travail et depuis n’importe quel terminal.

En résumé, la ComU permet de regrouper l’ensemble de vos outils collaboratifs au sein d’une plateforme unique.

Un système de communications unifiées peut être déployé en interne ou bien en externe hébergé via une application SaaS : on parle alors de UCaaS (Unified Communications as a Service).

Une version hybride qui combine les deux approches est également possible.

La ComU est porteuse d’un incroyable potentiel de communication, de partage, de productivité et d’amélioration du poste de travail.

C’est cependant un projet très structurant et complexe à mettre en place pour toute entreprise ou organisation nécessitant un accompagnement structuré.

 

Quelles sont les offres du marché ?

Les solutions de communications unifiées ont vu le jour il y a une vingtaine d’années. Aujourd’hui le nombre d’acteurs est en croissance perpétuelle et on peut les classer en quatre catégories :

  • Les opérateurs de télécommunications ;
  • Les acteurs majeurs du cloud (Google…) ;
  • Les constructeurs et éditeurs (Cisco, Mitel, Alcatel, Avaya, Microsoft, …) ;
  • Les « pures players » (Zoom, BlueJeans, Klaxoon, Trello, Yammer, Slack, …).

L’offre est très riche et chacune a ses avantages et ses inconvénients rendant le choix difficile. Voici les principaux critères à prendre en considération :

  • Les fonctionnalités ;
  • La capacité d’intégration et la compatibilité avec vos outils actuels ;
  • L’évolutivité et la flexibilité ;
  • La mobilité ;
  • La simplicité de gestion ;
  • La résilience et le niveau de service.

 

Comment accompagnez-vous vos clients qui souhaitent mettre en place une stratégie de communication unifiée ?

Nos missions de conseils sont totalement personnalisées et adaptées au contexte du client. Elles débutent le plus souvent par un état de l’art du marché afin de présenter une vision globale des acteurs et de leurs solutions.

Nous réalisons ensuite un audit technico-fonctionnel des outils en place chez le client, complété d’un recueil de ses besoins.

Cet audit donne lieu à une analyse critique et à un plan de recommandations pour la mise en place d’une stratégie de communication unifiée.

Nous accompagnons également nos clients de la rédaction du cahier des charges, à la sélection du prestataire, en passant par l’assistance au déploiement, l’accompagnement au changement et la formation des utilisateurs.

 

Le mot de la fin

La crise du covid-19 a mis sur le devant de la scène les outils collaboratifs. Il est temps à présent pour les entreprises de penser ou repenser leur stratégie de communications unifiées pour révéler tout le potentiel des solutions de collaboration.

 

Découvrir notre accompagnement “outils collaboratifs / communication unifiée”